WoW Classic en mode Hardcore : Une expérience inoubliable ?

GG Jen ;)
JudgeHype | 21/04/2023 à 17h44 - 18

Aujourd'hui, j'ai reçu un mail plutôt sympa où Jen me raconte son expérience du mode Hardcore sur WoW Classic. À l'heure actuelle, la communauté est encore petite. Mais je suis persuadé qu'après avoir lu ses aventures, vous aurez envie de vous y mettre également ;)

Le principe consiste, un peu comme l'Âme de fer lors de la Saison de la Maîtrise, à ne surtout pas mourir. Il faut donc avancer bien plus prudemment. Le leveling est déjà une difficulté en soi, mais ce n'est évidemment rien par rapport à ce qui vous attend dans les donjons et les premiers raids.

Je vous contacte pour vous raconter mon témoignage d'aventure sur WOW CLASSIC version HARDCORE qui se passe actuellement de manière "mondiale" à savoir côté NA mais aussi côté EU. Avec l'arrivée bientôt de serveurs officiels HardCore par Blizzard, je pense que ce sera une histoire intéressante pour la communauté wowienne !

Tout d'abord je me présente, je suis Jenhc. Vous avez peut-être dû me voir passer dans quelques news par le passé sur JudgeHype. Je joue actuellement voleur sur le serveur EU - Anglais - Hydraxians Waterlords et.. Quelle aventure.

Tout commence niveau 1, où le système de HC repose sur l'activation d'un addon qui a été perfectionné avec le temps. A savoir, dans les grandes lignes, que vous n'avez qu'une seule vie. Vous ne pouvez pas effectuer d'échange, que ce soit pour de l'eau de mage, une pierre de soin de démo, ou peu importe. Vous devez jouer de manière solo (même pour les quêtes de groupe). Vous pouvez grouper uniquement si vous décidez de tenter l'aventure en duo, trio, ou si vous devez faire un donjon comme la Prison. Vous ne pouvez pas faire deux fois le même donjon. Si, par exemple, vous n'avez pas assez de foulards dans la prison, vous ne pouvez pas reset l'instance, vous devez attendre le repop pour que tout le monde finisse sa quête. Vous pouvez aussi décider au préalable d'abandonner la quête au début du donjon, de manière à assurer les 4 autres de terminer la leur.

Autre point interessant, et qui fait sens dans un MMO, il n'y a pas d'HV. Une fois 60 (uniquement), vous avez tout le luxe de partager des objets que vous aurez gardé tout au long de votre leveling. Il n'est pas rare de voir un dépeceur travailleur du cuir arriver 60, demander de l'aide à un ingénieur pour créer un tamis à sel, qu'il vous confectionnera avec plaisir. En échange, la personne va de bon coeur proposer sa première peau robuste traitée, ou proposer de l'aide pour tuer des devilsaurs à Ungoro, pour créer le set devilsaur. Beaucoup de services et d'aides sont proposées de manières ponctuelles sans forcément attendre de contrepartie, le but du challenge HardCore étant une fois 60, de prendre soin des autres 60. Chacun dans le groupe aide à la survie des autres, c'est un effort collectif. L'absence d'économie, rend presque possible une utopie : tout le monde à le même inventaire.

Une fois la première aventure terminée (le leveling) la deuxième commence. Comme en softcore, faire des donjons pour augmenter son équipement, ses réputations ou ses métiers prends du temps. Mais ici, chaque émotion est décuplée, par le fait de continuer à risquer son personnage à chaque moment. Même si bon nombre de règles disparaissent (les trades sont par exemple autorisés) le fait d'avoir une seule vie persiste. Jamais vous n'auriez pris autant de délicatesse à descendre la chaine du mont Blackrock, jamais vous ne seriez resté autant attentif proche d'un précipice en Azshara, ou pris soin de composer une compo parfaite pour votre première fois dans Scholomance.

Avec le recul, l'expérience et le feedback de nombreux joueurs, chaque personne permet d'apporter un conseil qui vous évitera peut-être une mort certaine. Je me souviens encore des personnes que j'ai croisées en leveling, pendant un monastère écarlate. Les retrouver à ZulFarrak. Proposer de passer sur un objet a Maraudon. Et une fois 60, les retrouver, ou presque tous. Apprendre qu'un membre de votre groupe n'a pas réussi, et est tombé en chemin. Poursuivre l'aventure, en perdre un autre dans un Hache tripe, fais un pincement au coeur qu'aucun jeu n'a encore apporté auparavant. Aller de l'avant, commencer à parler d'accès Onyxia. Tuer Onyxia. Etre excité de gagner la tête, mais ne la rendre que lorsque l'utilité sera maximale, afin de défaire Ragnaros. Le voir apparaitre, les 4 cafés d'auparavant n'aidant pas au rythme cardiaque. Se faire une joie d'enfant à célébrer à Ironforge avec des joueurs devenant lentement des amis. Mettre un pied dans le Repaire de l'aile noire, contrôler l'orbe sur Razorgore. Supprimer sa disparition de sa barre de sorts pour éviter de tuer 40 personnes. Combattre Vael, hésitant à appuyer sur chacune des attaques sournoises proposées. Vaincre Razorgore, puis se dire que le reste est possible. Et là.. Tenter Gueule de feu, sans avoir tous la cape. Perdre 5 amis sur une shadow flame. Sentir sa gorge se nouer, nous allons tous mourir ici. Finalement terminer le boss. Sans aucune joie, constater les dégâts. Un mage lance un portail Ironforge sans un mot, tout le monde le prend, sans même prendre la peine de récupérer les loots sur le boss. Nous serions prêts a sacrifier la moitié de notre équipement pour permettre leur retour. Se reconstruire, reprendre doucement les Coeurs du Magma, voir la communauté se décupler de jour en jour. Se rendre compte que les 20 joueurs 60 qui revaient de ZulGurub, se retrouvent maintenant à gérer plus de 400 joueurs 60, et de nouveaux arrivent chaque jour.

Et me voici, JudgeHype. A essayer de transmettre du mieux que possible les émotions ressenties sur ce système de jeu : Nous prenons notre revanche sur le repaire de l'aile noire le 30 avril 2023. Cette fois les capes sont prêtes, et notre objectif est d'égalité nos confrères Nord-Américains, et prendre cette belle photo sur le trône de Néfarian.

A l'aube des nouveaux serveurs HardCore, nous savons que notre temps nous est compté, mais je ne peux que vous conseiller de rester attentif au stream de Guzu que nous ne présentons plus, ou celui de mon GuildMaster Lain.

Merci à vous d'avoir lu jusqu'au bout, bien sûr j'aimerais vous raconter toutes les anecdotes folles que j'ai vécu, les gens incroyables que j'ai croisés, perdus, puis retrouvés grâce a leur force de volonté. WoW n'a jamais été aussi vivant.

Ci-dessous le lien également du discord Classic HC pour les curieux, et bien sur la liste des règles !

Jen


Tags : WoW Classic Communauté
18 commentaires - [Poster un commentaire]


Chargement des commentaires...

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site World of Warcraft Classic : 3.961.180 visites.
© Copyright 1998-2024 JudgeHype SRL. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur. Politique de confidentialité.