Tombes-Mana : Guide du donjon Burning Crusade Classic

Tombes-Mana est un donjon WoW de l'extension Burning Crusade. Il est situé en Outreterre, dans la zone Forêt de Terokkar . Il est destiné aux personnages de niveau 64 à 66. C'est le premier donjon d'Auchindoun. Tombes-Mana propose trois boss : Pandemonius, Tavarok et Shaffar.


Guide de Tombes-Mana

Voici Tombes-Mana, la première aile d'Auchindoun dans la forêt de Terokkar. Destinée aux joueurs de niveau 64 à 66, l'instance est construit sur un mode semblable aux précédentes : 1h30 à 2h00 pour la finir, 3 boss et de nombreux trashs. 

La difficulté commence à monter doucement. Il va falloir rester concentré. Tombes-Mana contient 3 quêtes. Les deux premières se prennent à l'entrée du donjon. Il s'agit de tuer un certain nombre de trash mobs et le boss final de l'instance. Juste avant la dernière salle de l'instance, il y a une troisième quête de type escorte qui s'avère assez difficile (car avec des packs nombreux de trash). Dans WoW, les quêtes d'instance étaient souvent des fins de série. Dans BC, les quêtes sont le plus souvent des stand-alone indépendant du reste de la zone. Je trouve ça un peu dommage, même si c'est bien pratique.

Côté design, c'est assez surprenant. On rencontre pour la première fois le skin des armées du consortium et c'est assez réussi. En fait, tout l'univers du consortium et le pillage de l'énergie-mana est excellent. On retrouvera la même ambiance dans Nagrand un peu plus tard et surtout à Raz-de-Néant. C'est pour une fois une ambiance vraiment nouvelle et originale (ce qui est assez rare dans WoW pour le noter), mi-fantastique, mi-science-fiction. Bref, une bonne surprise.

Côté trash, pas vraiment de difficulté notoire. Les packs de monstres sont assez rapprochés mais en faisant un tantinet attention, il est rare de puller deux groupes d'un seul coup. Avoir un moyen de contrôler un mob (sheep, sap ou à la limite glaçon) aide grandement. Seuls les invocateurs peuvent poser problème avec leur sort de bouffe-mana qui rend le healer oom (out of mana) en 3 coups et leur invocation de trois élémentaires au bout de 30 secondes de combat. Il y a aussi pas mal de prêtres, souvent par 2. La clé du combat contre les trashs est d'avoir un fort DPS pour dégommer les invocateurs et les prêtres le plus vite possible. C'est pas très finot quoi.


Boss #1 : Pandemonius

Le premier boss, Pandemonius, a un skin d'enfer. Il est assez difficile et assez stressant pour les healers. Il tape assez fort sur le tank, il faut donc être très attentif sur le heal de ce dernier. Le boss fait un knock back régulier qui peut mettre le tank hors portée (que ce soit parce que le tank s'est fait éjecter ou le healeur lui-même), donc essayez de vous positionner dans la salle pur être tous dos à un mur. Le knock-back va de toute façon interrompre le sort en cours, ce qui est déjà suffisamment gênant comme ça. 

Enfin, le boss fait des AoE de 1000-2000 de dégâts sur tout le groupe régulièrement. Il faut donc en plus de garder le tank en vie, essayer de soigner le groupe (quoique la solution des bandages est pas mal non plus). Bref, un combat relativement stressant au heal et sur lequel il est facile de buter en raison de soins insuffisants. Enfin, le boss se met aussi un bouclier vert régulièrement pendant 5 secondes. Pendant ce laps de temps, le boss renvoie toutes les attaques (magies et physiques), il faut donc stopper toute attaque. A part ralentir le combat, ce n'est pas bien gênant.


Boss #2 : Tavarok

Le deuxième boss est le géant Tavarok. C'est un free-kill sur pattes. Il ne tape pas très fort, lance quelques dégâts aléatoires sur le groupe, stun pendant trois secondes, mais si on a passé Pandemonius, Tavarok ne pose aucun souci.

Pull, kill, loot. Fingers in the nose.


Boss #3 : Shaffar

Le troisième boss est le Prince-Nexus Shaffar. Il est bien plus intéressant. Il arrive avec 3 adds en forme de luciole. De plus, il en invoque d'autres régulièrement. Ces petites lucioles ont peu de points de vie mais tapent très très fort. En trois coups, ça tue à peu près n'importe quoi. 

La difficulté du combat tient dans les 5 premières secondes. Le tank pull et se fait déchirer. Le healeur le maintient en vie et les adds se tournent sur le healer. Si les DPS n'ont pas encore pris leur cible à ce moment là, le healeur meurt en 3 secondes et c'est raté. 

La meilleure méthode à appliquer est de se partager les boules : 3 boules, 3 dps, chacun en prend un et l'explose rapidement. A part ça, le boss tape sur le tank assez fort mais rien d'extraordinaire. Les DPS doivent par contre faire bien attention à descendre les lucioles qui apparaissent le plus rapidement possible (pas plus de 3 secondes). Pour une fois, le stress est sur les DPS, ça change un peu.

En bref, une instance pas mal du tout. On sent que l'on commence à passer au niveau supérieur. La technique du dernier boss n'est pas triviale et demande beaucoup d'attention. Les choses sérieuses commencent...

Article écrit à l'origine par Rominet. Disponible sur le site WoW de JudgeHype depuis, oula, bien longtemps, il a été remis en page pour Burning Crusade Classic.


Cette page a été mise à jour le 2 juin 2021 à 14h23
Cette page a été créée le 25 mars 2021 à 13h33
1 commentaire - [Poster un commentaire]


Membre
Vlagstaf #868
Posté le vendredi 26 mars 2021 à 4h51  -  #1
0

"J'ai tant de choses fascinantes à vous montrer !"

Ce boss m'a fait faire des cauchemares en héroique.


Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site World of Warcraft Classic : 2.710.340 visites.
© Copyright 1998-2021 JudgeHype SPRL. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur. Politique de confidentialité.