Guide du Roi Liche à la Citadelle de la Couronne de glace

JudgeHype | Mise à jour 15/09/2023 à 09h59 - 15/09/2023 à 09h59

Le Roi Liche est le dernier boss de la Citadelle de la Couronne de glace. C'est un combat exceptionnel, notamment car il s'agit du grand méchant de Wrath of the Lich King. Arthas propose une rencontre difficile, chargée en émotions avec la cinématique de fin.


Stratégie du Roi Liche

Voici le Roi Liche. C'est une très belle rencontre. Personnellement, je la comparerais à C'thun. Bien mieux que Kil'jaeden, plus variée qu'Illidan, plus technique que Yogg Saron, une très belle utilisation du décor, vraiment une belle réussite. Un tout petit bémol pour le côté background dont l'intégration n'est pas géniale (Fordring est assez limité, Bolvar est inexistant) comparé à la réussite d'Illidan.

Le roi-liche, c'est un bon paquet de phases bien différentes les unes des autres. 


Phase 1

Une première compétence qui aura lieu régulièrement pendant tout le combat pour occuper un peu les healers : toutes les 30 secondes environ, le boss pose un DoT sur tous les joueurs dont les dégâts augmentent au fur et à mesure du temps et qui s'enlève lorsque le joueur a plus de 90% de vie. Les healers vont devoir être au taquet et bien organisés entre eux pour les assignations afin de soigner au plus vite (si un joueur garde le DoT plus de 10 secondes, c'est qu'il est mort en général...).

La phase 1 n'est pas très complexe même avec un mécanisme de maladie que j'aime beaucoup. Le boss sera tanké un peu là où vous voulez. Il fait pop régulièrement plein de petites goules et de temps en temps, de grosses horreurs titubantes. Tout ça doit être récupéré par un off-tank qui se place à une vingtaine de mètres du boss. Les horreurs doivent être dispell de leur enrage (qui fait très mal). Si les goules peuvent être dps en zonant, les horreurs ont beaucoup trop de points de vie. 

Arrive alors la capacité sympa de cette P1. Le boss pose régulièrement un debuff maladie sur un joueur. Celui-ci génère 100K de dégâts toutes les 5 secondes et saute sur la cible la plus proche si le contaminé meurt. Pour éviter cela, le joueur devra être dispell maladie avant les 5 secondes fatidiques (parce que 100K de dégâts, c'est synonyme d'une mort directe). Sauf que le debuff saute alors sur la personne la plus proche (ce qui ne résoud pas vraiment le problème). Avant de se faire dispell, le joueur doit donc se rapprocher d'une des horreurs de façon à ce que la maladie saute sur l'horreur. Bingo ! 

La chronologie devient donc : le boss pose le debuff sur un joueur, celui-ci se rapproche d'une horreur, le joueur chargé du dispell fait le dispell. Tout ça en moins de 5 secondes, en comptant le temps de réaction et le lag...


Phase intermédiaire

Lorsque le boss tombe à 75%, c'est la phase de transition P1->P2 qui dure une minute. Le boss se place au centre et balance une aura tout autour de lui qui fait très mal. Les joueurs doivent rester proche du cercle extérieur pour que l'aura ne les atteigne pas.

Pendant ce temps, trois ombres vont pop l'une après l'autre, qu'il faut tanker et descendre rapidement (c'est une course dps : il faut en avoir tuer au moins 2 avant la fin de la minute de transition). Dans le même temps, des petites boules blanches popent du boss et se rapprochent doucement des joueurs pour les expulser hors de la plateforme. Les casters se chargeront de les détruire rapidement. Et pour occuper les healers, le boss balance des chaînes d'éclair... Cette transition est tout à fait classique et sert essentiellement à tester le dps du groupe.


Phase 2

Une minute plus tard, la P2 commence. Plutôt énervé, le boss fait exploser le pourtour de la plate-forme. Exactement celle sur laquelle se trouvaient les joueurs qui ont donc quelques secondes pour se rapprocher du centre et éviter de tomber dans le vide. 

Première capacité histoire d'occuper les tanks : le boss pose un debuff sur un tank qui occasionne 60K de dégâts au bout de 5 secondes. Le second tank doit donc récupérer l'aggro après que l'autre tank est reçu le debuff mais avant qu'il ait éclot. On alterne ainsi les tanks régulièrement. 

Mais surtout, voici les deux capacités qui font tout le charme du combat : régulièrement, le boss fait pop 3 valkyrs qui attrapent chacune un joueur et se dirigent lentement vers le pourtour de la plate-forme pour éjecter les joueurs malchanceux. Les autres doivent donc bourriner toutes les valkyrs (en les bloquant au maximum (stun, root et autres)) pour les tuer avant qu'elles n'atteignent le bord. La deuxième capacité est la profanation. Le roi-liche pose le debuff sur un joueur, une marque noire apparaît au sol sous le joueur qui grossit très rapidement pour chaque joueur se trouvant dessus (et accessoirement fait des dégâts).

La combinaison de ces deux capacités rend la chose périlleuse : d'un côté, il vaut mieux tous se packer au centre pour que les valkyrs aient le plus de distance à parcourir, de l'autre, il vaut mieux tous se répartir sur la surface pour que la profanation n'affecte qu'un seul joueur. Heureusement, les techniques sont timées, on peut donc prévoir les moments de rapprochement ou d'écartement. 

Vers 50%, le boss recommence une phase de transition d'une minute similaire à la précédente. Le pourtour réapparaît, les joueurs doivent se repositionner sur les côtés. Cette fois, 4 ombres vont pop au lieu de 3. Tout le dps du combat se joue sur cette phase. Claquez tous vos cooldowns, va falloir bourriner.


Phase 3

Une minute plus tard, la P3 peut commencer. Celle-ci est similaire à la P2 avec une capacité supplémentaire : régulièrement le boss fait pop une dizaine d'esprits vils dans les airs qui ont une facheuse tendance à jouer aux kamikazes en fonçant le plus vite possible sur le joueur le plus proche pour exploser dessus.

Ce qui signifie que en plus des incinérés et des valkyrs, il va falloir que les tanks balladent le boss régulièrement d'un côté à l'autre à chaque pop d'esprits vifs pour ne pas se retrouver dessous. Si la P2 est assimilée, la P3 n'est pas fondamentalement différente. 

C'est comme ça jusqu'à 10% de la vie du boss qui est pour ainsi dire la fin du combat (ça rappelle un certain Archimonde).


Cette page a été créée le 15 septembre 2023 à 09h59
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site World of Warcraft Classic : 3.974.257 visites.
© Copyright 1998-2024 JudgeHype SRL. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur. Politique de confidentialité.