Guide de Léviathan des flammes à Ulduar

JudgeHype | Mise à jour 05/01/2023 à 13h23 - 05/01/2023 à 10h55

Léviathan des flammes est le premier boss d'Ulduar. C'est un combat particulier qui se déroule sur des véhicules. Il existe trois véhicules différents, chacun ayant ses propres capacités. Le Léviathan n'est pas un boss bien difficile à vaincre, mais il sera plus complexe à affronter en Hard Mode.


1. Préparation

Avant d'atteindre le Léviathan, il va falloir traverser une énorme place composée de multiples tours. Il existe dans le lot 4 tours élémentaires : givre, feu, vie et tempête. Toutes les tours peuvent être détruites. Moins il y aura de tours élémentaires debout avant l'engagement du boss et plus le boss sera facile (comme Sartharion sans add).

Tous les membres du raid doivent monter dans un véhicule, soit en tant que conducteur, soit en tant que passager. Dès que le raid franchi le premier escalier, l'armée des nains de fer arrive. Il faut tous les tuer pour se frayer un chemin jusqu'aux différentes tours.

Ensuite on arrive devant une porte qui nous permet de réparer nos véhicules. Derrière la porte, il reste quelques Golems à démolir. Quand on se rapproche de la porte, le boss apparaît.


2. Léviathan des flammes

Dans BC, nous avions le fameux Loot Reaver. Dans WotLK, nous avons désormais le Lootathan. Le combat est relativement complexe car nécessitant beaucoup d'interaction entre les compétences des joueurs. En revanche il est très, voire extrêmement, permissif. Autrement dit, même si vous faites un peu n'importe quoi, il devrait tomber. Ca, c'est en mode facile. En hard mode, il faudra suivre la stratégie à la lettre, et ça devient tout de suite beaucoup moins simple.

Le combat se passe sur les véhicules. Au départ de la zone, les joueurs vont choisir des engins de combat parmi les engins de siège, les démolisseurs et les motos. Les engins de siège et les démolisseurs prendront également un passager chacun qui auront des compétence à utiliser mais sans diriger l'unité. 5 engins de chaque type + 10 passagers, ça tombe bien, ça fait pile poil le compte. 

Les engins de siège vont jouer le rôle de kiteur à la manière de Supremus à BT : le boss va se déplacer lentement vers un engin de siège et changer de cible toutes les 30 secondes. L'engin de siège doit kiter le boss tout autour de la zone de combat. La première capacité des engins de siège est la bouffée de vapeur qui permet de se projeter 50 mètres vers l'avant, permettant de s'écarter du boss et ainsi de le kiter efficacement. Un bon point. Pendant le temps du kiting, le boss balance régulièrement une AoE autour de lui qui fait très mal. La deuxième capacité des engins de siège, Electro-choc, est un kick permettant d'arrêter l'AoE. Ce sera le rôle des autres engins de siège (ceux qui ne sont pas la cible du boss), lesquels devront poursuivre le boss et kicker l'aoe régulièrement. Chacun son rôle, deuxième bon point. La troisième capacité n'est utile que pendant la phase de trash initiale. Pendant ce temps, les passagers des engins de siège ne restent pas inactifs. Ils peuvent activer un bouclier défensif si le boss se rapproche trop, peuvent utiliser une batterie de DCA pour faire éclater les tonneaux de pyrite en l'air (voir plus loin leur utilité pour les démolisseurs) ou balancer des boulets de canon sur le boss (un peu de dps, c'est toujours ça de pris s'il n'y a rien d'autre à faire).

Dans le même temps, les démolisseurs vont s'occuper de taper le boss. Ces engins fonctionnent à base de conteneur de pyrite comme ressource pour activer les capacités. Ces tonneaux se trouvent sur le champ de bataille, après que les passagers aient pris soin de les ramener au sol avec la DCA. Les démolisseurs pourront lancer des tonneaux de pyrite sur le boss, occasionnant des gros dégâts et un dot se stackant 10 fois (ça rappelle Malygos). Pensez à conserver un peu de pyrite tout le temps pour rafraîchir les DoT, ce serait dommage de perdre les stacks. Une deuxième capacité permet de faire des dégâts sur le boss (mais plus faibles) sans utiliser de pyrite. Pendant ce temps, les passagers devront utiliser leur DCA pour ramener les tonneaux au sol, puis les ramasser avec leur capacité de lasso. Ils devront aussi se charger de lancer une flamme pour allumer les plaques de goudront posées par les motos, occasionnant des dégâts au boss qui passe dessus.

Enfin, les motos devront poser du goudron juste devant le boss, ce qui d'une part le ralentira et d'autre part lui occasionnera des dégâts conséquents s'il est enflammé par les passagers des démolisseurs.


3. Combat et capacités du Léviathan

Mais ce n'est pas tout. A part son AoE, le boss balance aussi des roquettes un peu partout, un peu tout le temps, ce qui baisse doucement la vie de tous les engins, générant un pseudo timer sur le boss vu qu'on ne peut pas remonter la vie des véhicules. Et surtout, il se stacke régulièrement un debuff qui augmente sa vitesse de 5%. Au bout d'un moment, le kiting devient franchement difficile quand le boss avance 2 fois plus vite que les engins de siège... 

Pour éviter ça, il faudra régulièrement que 4 passagers des engins soient envoyés sur le dos du boss (les passagers se mettent dans la catapulte et le conducteur active le lancement) et dps les 4 tourelles (seulement 2 tourelles en Raid 10). Cette fois, ce sont les vrais compétences de chaque joueur qui seront utilisées. Attention, les joueurs vont se faire déchirer par les roquettes du boss, il faut donc être bien synchro, lancer les 4 passagers au même moment et que ces 4 joueurs fassent un gros burst dps pour ne pas rester là plus de quelques secondes. Une fois les 4 tourelles downs, le boss passe en surcharge pendant 10 secondes, prend 50% de dégâts en plus (c'est le moment de bastonner) et perd ses débuffs de vitesse. Les 4 joueurs sont alors expulsés sur le champ de bataille, ils seront récupérés par les motos qui pourront les soigner puis les refileront aux engins initiaux pour un nouveau cycle.

Dis comme ça, ça a l'air particulièrement complexe. Il y a beaucoup d'interactions entre les joueurs, que ce soit entre les conducteurs et les passagers, les engins de siège et les démolisseurs, les motos et les démolisseurs, les passagers et les motos, etc. Très très dur à réaliser correctement. Cela dit, osef un peu. En mode normal, faites le kiting, tabassez bien le boss un peu comme vous pouvez (pyrite quand vous en avez, canon sinon), occupez vous des tourelles une fois sans même vous préoccuper de récupérer les joueurs et ça devrait passer (bon, y aura un peu de dégâts parmi les joueurs quand même...). Les dégâts faits aux engins ne sont pas énormes et le dps est suffisamment important pour avoir largement le temps de le tuer avant de voir les véhicules mourir. En fait, j'aime beaucoup le tuning de ce boss. Beaucoup de nouveautés dans la gestion du combat, très complexe à mettre en forme correctement, mais très facile de le down. Pour un premier boss, ça donne une bonne carotte pour continuer dans Ulduar. Le reste n'est clairement pas aussi free loot...


4. Hard Mode du Léviathan

Le mode difficile optionnel du Léviathan est activé en ne détruisant pas les quatre tours menant au boss. Chaque tour laissée debout augmente la santé du boss de 40%. Ça se cumule, ce qui quadruple presque la santé du boss avec toutes les tours.

En Hard Mode, c'est une autre affaire. Les 4 tourelles deviennent actives et vont occasionner beaucoup de dégâts supplémentaires aux joueurs, ce qui nécessitera cette fois de tout gérer à la perfection pour tuer le boss rapidement et éviter ses dégâts au maximum. Chaque tourelle active va, pour commencer, buffer le boss lui donnant 25% de vie en plus et 25% de dégâts en plus (ça, c'est fait). 

Par ailleurs, les tourelles vont faire circuler des rayons sur tout le champ de bataille qui occasionnent pas mal de dégâts si on a le malheur de se retrouver dessous (ça, c'est fait). Mais ce n'est pas tout, chaque rayon a aussi une particularité. Le rayon rouge laisse une traînée de feu derrière lui (pratique pour le kiting...). Le rayon bleu freeze les joueurs dans un glaçon pendant une bonne dizaine de secondes (là, c'est définitivement mort pour le kiting). Le rayon vert fait pop plein de petits adds dont il faudra s'occuper en plus. 

En gros, la technique du combat ne change pas radicalement, il faudra en revanche exécuter le tout à la perfection et être particulièrement réactif sur la gestion des tourelles.


Cette page a été mise à jour le 5 janvier 2023 à 13h23
Cette page a été créée le 5 janvier 2023 à 10h55
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site World of Warcraft Classic : 3.974.787 visites.
© Copyright 1998-2024 JudgeHype SRL. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur. Politique de confidentialité.