Guide de Brutallus au Plateau du Puits de Soleil

Brutallus est le 2ème boss du Plateau du Puits de Soleil, le raid de l'île de Quel'Danas sur BC Classic. C'est un vrai gear check qui demande beaucoup de soins pour que le raid s'en sorte correctement. Il mettra vos nerfs à rude épreuve.


Stratégie de Brutallus

Autant Kalecgos était un combat très tactique et technique, autant Brutallus, c'est un combat extrêmement simple et extrêmement, heu, bourrin. Le combat se passe quasiment immobile pour tout le monde. Il y a un minimum de placement à effectuer au départ, puis ne plus bouger de tout le combat sauf si l'on se fait cibler par la capacité du boss. Par contre, faut healer comme des porcs, faut dps comme des porcs, et faut monter son aggro comme un porc.

Voyons voir le placement. Le boss balance une sorte de météorite en cône devant lui, avec des dégâts de feu qui se divisent sur les joueurs touchés et qui posent aussi un debuff stackable augmentant les dégâts de feu. Il faut donc mettre 5 joueurs autour du tank pour diviser les dégâts. En revanche, au bout de 3 debuffs, les dégât OS les joueurs. Un deuxième tank placé sur un autre côté, avec un deuxième groupe de 5 joueurs, va taunt le boss. Le temps qu'il récupère les 3 debuffs, les stacks du premier groupe auront disparu et le premier tank peut retaunt. En gros, difficile de faire plus facile.

Deuxième et dernière capacité, le boss va cibler un joueur aléatoirement et lui poser un debuff indispellable (sauf cape d'ombre, bubulle, bloc de glace, etc.) qui génère un DoT pendant une minute de plus en plus puissant et qui se propage aux joueurs à moins de 5 mètres. Attention, le DoT commence très doucement, 100 pv par seconde, et finit sur les 10 dernières secondes avec un 3600 pv par seconde ! Deux heals seront assignés uniquement aux soins des joueurs avec le dot, surtout overheal pendant les 10 dernières secondes. Pour éviter que les DoT se propagent, on se place tous à 5 mètres les uns des autres et on ne bouge plus (pas bête, hein ?). Petite subtilité, c'est un DoT de feu. Pas de bol pour les joueurs des groupes tanks qui ont le debuff dégât feu. Ces joueurs-là doivent alors sortir de la zone du cône, faire tout le tour du raid (surtout ne pas passer au milieu pour ne pas faire propager le dot) et venir se placer à côté des healers de dot pendant une minute, avant de retourner tranquillement se replacer.

Et voilà, c'est tout. Mais en fait, le gros truc rigolo du combat, c'est les 30K dans la tronche des tanks toutes les 2 ou 3 secondes. On a donc 5 ou 6 healers en permanence sur les tanks qui overheal à fond. Attention, lors du switch de tank, il faut que quelques heals aient déjà switché et commencé leur cast avant le taunt effectif (oui parce que 2 secondes sans heal, c'est pas bon, ça passe pas). 

Le 2ème truc rigolo, ce sont les 10 millions de points de vie du boss et son enrage après 6 minutes. Cela nécessite un énorme DPS. Heureusement que le combat est très statique : tous les joueurs seront complètement obnubilés par l'optimisation à l'extrême de leur dps. Notez qu'à l'époque de Burning Crusade, le boss avait été nerf à 7 millions de PV et que le DPS des joueurs avait été revu à la hausse, ce qui rendait le combat trivial.


Cette page a été créée le 9 mai 2022 à 15h58
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site World of Warcraft Classic : 3.365.647 visites.
© Copyright 1998-2022 JudgeHype SPRL. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur. Politique de confidentialité.